mardi 19 octobre 2010

Bill LaBounty "Back To Your Star" (2009)


18 ans après son "RIGHT DIRECTION", Bill LaBounty marquait son retour par cette réalisation qui avec son artwork offrait un clin d’œil affiché à son prédécesseur.

Si Bill officie depuis bien longtemps du côté de Nashville, il n’en a pas oublié et souvent déclaré que sa musique, était bien plus inspiré, par la Côte Ouest californienne. Une évidence quand on écoute le single de cet album "California Turnaround".

Finalement et un peu logiquement, avec les années, elle a pris des accents jazz et soul mais reste toujours très typé westcoast comme sur "Running On Fumes" et "Cinderella". Pour les amateurs de rhodes, l’album en est truffé et c’est toujours pour moi un plus. De jolies mid tempo comme "Dianne" qui pourrait provenir des sessions de son éponyme de 1982 ou "Back To Your Star" sont présents. A noter, le groovy "Golden Now" qui me fait penser à Robbie Dupree, tant la musique entre les deux amis est contiguë.

On pourra toujours reprocher à cette nouvelle réalisation quelques titres un peu passe partout, parfois mollasson comme "Old Habits" ou "River Girl", mais une composition comme "HWY 85" vous apportera un frisson salvateur tant elle est géniale et comme son titre l‘inspire, vous donnera l’envie de freeways et de liberté.

Au rayon des invités Robbie, Larry Carlton, David Hungate, Steve Wariner, Danny Parks, Steve Levine, Michael Rhodes pour un album qui encouragera Bill à revenir nous voir plus souvent, on l’espère.

jeudi 7 octobre 2010

California Groove


Honte à moi! Sorti avant l'été , je n'avais même pas évoqué le deuxième volume de la compilation de référence Westcoast, "CALIFORNIA GROOVE".

Après le premier volume sorti l'an dernier, on a droit à la même pochette mais avec un fond violet au lieu de bleu. Toujours 4 CDs pour une somme modique et cela est remarquable. Comme sur le premier volume, "CALIFORNIA GROOVE 2" propose les mêmes qualités et les mêmes défauts.

Qualité, car on retrouve la crème de la crème Westcoast avec des titres références comme "Good Life" de Bill LaBounty, "What You Won't Do For Love" de Bobby Caldwell, "Steal Away" de Robbie Dupree et "Broken Wings" de Mr. Mister entre autres. Qualité aussi, car sont aussi compilés des titres d'albums, à ce jour, difficilement trouvable sauf en import Japonais comme "Moonlight Over Paris" de PM, "Which One Of Us On Me" de Jay Gruska, "Knock Down The Walls" de Steve Kipner. Qualité également car la Westcoast d'aujourd'hui n'est pas oublié avec les très bons titres de State Cows ou bien Sven Larsson.

Il y a aussi des défauts et des manques comme dans un premier temps le choix des titres. Comment expliquer le choix de "Island Fever" pour Jack Wagner qui est certainement un des plus mauvais titre qu'il n'ait jamais fait? Comment, peut on prendre dans la discographie "Davy" de Sergio Mendes en occultant les titres de BRASIL 86" ou bien "CONFETTI"?

De plus, je trouve que la part belle est faite quand même a la période 70s qui n'est pas ma préférée en ce qui concerne la Westcoast avec "Love Song" de Robert Lamm, "Carolina Caroline" de Jonathan Edwards qui sonne plus country classique que Westcoast ou bien "Alexi" de James Gang.

Que dire aussi de certains oublis comme Chicago, Eagles, Kenny Loggins, Airplay, Planet 3 et toute la mouvance Westcoast Scandinave comme Sko/Torp, Edin Adahl ou Lava.

Dans l'ensemble cette compilation tient fortement la route et vu le prix et la qualité d'ensemble, il serait dommage de s'en priver. Alors a l'année prochaine pour le Volume 3.

Amy Grant "Somewhere Down The Road" (2010)


7 longues années que ma chanteuse préférée n'avait pas sorti d'album studio à proprement dit. A part un live, des disques de Noël, des compilations et des apparitions sur différents hommages à d'autres artistes, plus de news d'Amy Grant.

Comme le laissait entrevoir "SIMPLE THINGS" dernier essai en date, la belle se cantonne maintenant dans un filon pop folk assez calme, voir même trop calme. La voix est toujours la mais les compos ne sont plus aussi intense que du temps de "HOUSE OF LOVE", "LEAD ON ME" ou bien "HEART IN MOTION". En fait depuis qu'elle a quitté Gary Chapman pour Vince Gill sa musique a gagné du spleen. Pourtant, les compositeurs des débuts comme Wayne Kirkpatrick sont toujours la mais j'avoue avoir du mal à ne pas complètement m'endormir après les 12 titres de cette galette. Bien entendu, il reste des moments de grâce comme "Better Than A Hallelujah" ou bien le superbe duo avec Sarah Chapman (sa fille?), "Overnight". On retrouve du grand Amy Grant, des titres tout en finesse mais avec une grâce qui se dégage qui m'est pour le moins inexplicable. Toujours dans le rayon des réussites, je citerai "Every Road" et "Unafraid" magnifique ballade simplement à la gratte sèche.

En fait le problème n'est pas tant sur la qualité des compos mais plutôt sur le coté uniforme de l'ensemble qui fait que peu de titre vienne pour faire décoller l'ensemble. En fait, le CD devrait s'arrêter après "Hard Times" et "What Is The Chance Of That", le reste est franchement dispensable avec en point d'orgue l'horrible "Third World Woman". On a même droit à une version 2010 de son ancien titre "Arms Of Love" qui ne méritait franchement pas d'être réorchestré.

Même si je reste un fan fidele et indéboulonnable d'Amy, j'avoue qu' elle m'a un peu déçu. Je dis souvent que les EP sont trop court mais pour cet album, elle aurait pu le faire...