vendredi 5 novembre 2010

The Doobie Brothers "World Gone Crazy" (2010)


Il ne vous a pas échapper que les Doobie Brothers fêtaient leur 40 ans de carrière ! Derrière ce chiffre tout simplement époustouflant, ils ont eu la bonne idée de célébrer cet anniversaire par la réalisation d’un nouvel album produit par Ted Templeman. Pour la petite histoire, ce dernier était aux manettes lors de leur premier disque en 1970, puis bien sûr, par la suite, derrière nombreux de leurs classiques.

Cette réunion s’annonçait donc vintage comme l’est également "WORLD GONE CRAZY".

C’est le coloré "A Brighter Day" qui ouvre les festivités avec un "steel drum" et des refrains très "gospelisant", titre surprenant, mais finalement réussit. S’ensuit le brûlant "Chateau", avant d’entrer dans le vif du sujet avec les deux pièces de choix que sont le magique "Nobody" (un remake de celui de 1970, mais bien plus enflammé). Une grande part de l’héritage musicale que nous offre les Frères Pétard se condense dans ces 4 minutes 35 et les freeways infinis qui vont avec, puis par "World Gone Crazy" qui rappel le Doobie de la fin des Seventies, là aussi tout y est. "Far From Home" est une jolie balade signée Pat Simmons, certes, un poil naïve. On termine la première partie de l'album par le punchy rock "Young Man’s Game".

Le deuxième chapitre redémarre par le nostalgique mid-tempo "Don’t Say Goodbye" avec la présence d’un Michael McDonald, lui aussi venu célébrer sa carrière au sein du groupe, suivit par "My Baby", un titre simple, mais efficace. Un gros clin d’œil à Santana apparaît avec "Old Juarez" qui mixe le style du guitariste moustachu et les brûlants rythmes des Doobie qui sentent bon le désert comme leur album "CYCLES". On termine par "I know We Won" (avec Willie Nelson) et "Law Dogs" qui par contre ne m’ont pas transcender. Si vous vous procurez les deux bonus, sachez que "Little Prayer" n’apporte rien, même pour les freaks comme moi, à l’inverse de "New York Dream" qui est vraiment un plus.

A bord du navire demeure Tom Johnston, Patrick Simmons, John Mc Fee et Michael Hossack. Une impressionnante liste de guests est venue en nombre pour participer à cette nouvelle réalisation.

La majorité des titres est signée Johnston avec en écho une association Simmons/Templeman. "WORLD GONE CRAZY"" a bien débuté aux USA, il vous fera passer un excellent moment. En étant un peu plus exigeant, on pourra toujours reprocher quelques compositions faciles pour un groupe de cette stature, mais l’essentiel est vraiment présent.