vendredi 28 janvier 2011

LA Cowboys "Endless Summer" (1993)


1000 copies et c’est tout! Non ce n’est pas parce que c’est la période des soldes que je met cela mais tout simplement pour dire qu’AOR Heaven réédite cet album de LA Cowboys sur 1000 exemplaires.
Franchement, ce "ENDLESS SUMMER" est certainement un des meilleurs album de Westcoast de tous les temps à ranger avec le Airplay, le David Roberts, le Planet 3 entre autres.

Pour revenir à la genèse, il faut savoir que le groupe se compose de deux éléments qui sont :
James Studer au chant et aux claviers qui a travaillé avec Jim Messina et Al Jarreau et
Wayne Nelson au chant et à la basse qui fut membre du Little River Band.
L’album sort en 1993 sur un label Japonais et AOR Heaven le réédite en 1998 avec un nombre de 1000 copies. Depuis, délicat de se le procurer si ce n’est qu'en import Japonais et vous connaissez les prix de ces produits! C’est donc avec appétit que je me suis jeté cette année sur la nouvelle réédition du label.

La plupart des compos ont étés composées au départ pour des artistes Japonais totalement inconnu dans nos contrées mais visiblement adulés au pays du soleil levant. Bien entendu la liste des invités est ultra-prestigieuse et on retrouve Mick Fleetwood, Michael Thompson, Buzz Feiten, Tris Imboden et le grand Joseph Williams qui délivre une performance vocale de premier plan sur l’excellent "Something In My Heart". Ce morceau absolument sublime est tiré d’un film Japonais "Hitomi" qui remporta une médaille d’argent sur le 800 m en 1928 pour le Japon au JO d’Amsterdam. Mais des compositions aussi magiques que celle-ci , il y en a pléthore. C’est bien simple tout frôle le grandiose dans un style entre Airplay, Toto, Peter Beckett, Little River Band. Si on veut quand même ressortir quelques titres "Tokyo Woman", "Endless Summer", "Say You Love Me", "Wall Me Of The Water" et "Terra" peuvent être citées. Cette dernière propose un refrain d’une beauté immense et franchement rien que pour ce titre il faudrait acheter le CD.

Tous les fans de Westcoast et d’AOR soft doivent avoir cet opus dans leur collection. Un album de cette qualité il est rare qu’en Westcoast de nos jours il en sorte des tonnes.

MUST, MUST, MUST

Andrew Gold "All This And Heaven Too" (1978)


Un focus sur cet album "ALL THIS AND HEAVEN TOO" d’Andrew Gold s’imposait car c’est un classique de la Westcoast.

Andrew Gold est un compositeur dont le père avait écrit la musique du film "Exodus" et la mère doublait Nathalie Wood dans "West Side Story" sur les parties chantées et Audrey Hepburn sur "My Fair Lady". Andrew bosse dans les années 70 avec des gens comme James Taylor ou Linda Ronstadt et sort son premier album en 1975 sous son nom perso. En 1977 sort l'album "WHAT'S WRONG WITH THIS PICTURE" son second essai puis en 1978 ce "ALL THIS AND HEAVEN TOO". Ensuite, et après "WHIRLWIND" en 1979 sa carrière solo périclite un peu et il perd le soutien de son label. On le retrouve au milieu des années 80 avec Graham Gouldman de Ten CC pour un projet du nom de Wax. Deux albums suivront avec un méga hit "Bridge To Your Heart". Ensuite, il reforme Bryndle avec entre autre Karla Bonoff puis il continue sa carrière solo. Il tournera dernièrement avec America et Stephen Bishop pour une série de concert.

Pour revenir sur ce troisième album, il faut dire qu’il a été réédité en 2005 par Collectors Choice Music avec quelques bonus, 5 au total qui ne sont pas essentiels mais plus pour le fan aguerri qui cherche les raretés. On a droit à la version originale de "Geneviève" qui n’est en rien identique à celle qu’il y a sur l’opus. Une version totalement musique Brésilienne. Cet album est un pur régal pour les oreilles et franchement il n’a pas pris une ride. Andrew Gold est un grand compositeur et enchaîne les hits comme "How Can This Be Love", le superbe "Oh Urania", "Never Let Her Slip Away" et "Genevieve" déjà citée. Ceux qui écoutait RFM dans les années 80 doivent connaitre ce classique de la Westcoast qui passait très souvent sur cette station. Mais le morceau de l’opus se nomme "Thank You For Being A Friend" qui fut son premier énorme Hit. Il faut dire que cette composition est magique et me fait toujours de l’effet malgré le fait que je l’ai entendu des centaines de fois. Elle rentre dans la tête sans lasser, bref un classique. Pour ceux qui ne connaisse pas cet artiste immense qu’est Andrew Gold , je vous conseille fortement une compilation "THANK YOU FOR BEING A FRIEND" sorti en 1997 et qui reprend de façon exhaustive le travail d 'Andrew à travers les années. Je vous conseille également les deux CDs de Wax dans un style plus pop synthétique mais de toute première bourre également, "AMERICAN ENGLISH" et "MAGNETIC HEAVEN".