vendredi 28 janvier 2011

LA Cowboys "Endless Summer" (1993)


1000 copies et c’est tout! Non ce n’est pas parce que c’est la période des soldes que je met cela mais tout simplement pour dire qu’AOR Heaven réédite cet album de LA Cowboys sur 1000 exemplaires.
Franchement, ce "ENDLESS SUMMER" est certainement un des meilleurs album de Westcoast de tous les temps à ranger avec le Airplay, le David Roberts, le Planet 3 entre autres.

Pour revenir à la genèse, il faut savoir que le groupe se compose de deux éléments qui sont :
James Studer au chant et aux claviers qui a travaillé avec Jim Messina et Al Jarreau et
Wayne Nelson au chant et à la basse qui fut membre du Little River Band.
L’album sort en 1993 sur un label Japonais et AOR Heaven le réédite en 1998 avec un nombre de 1000 copies. Depuis, délicat de se le procurer si ce n’est qu'en import Japonais et vous connaissez les prix de ces produits! C’est donc avec appétit que je me suis jeté cette année sur la nouvelle réédition du label.

La plupart des compos ont étés composées au départ pour des artistes Japonais totalement inconnu dans nos contrées mais visiblement adulés au pays du soleil levant. Bien entendu la liste des invités est ultra-prestigieuse et on retrouve Mick Fleetwood, Michael Thompson, Buzz Feiten, Tris Imboden et le grand Joseph Williams qui délivre une performance vocale de premier plan sur l’excellent "Something In My Heart". Ce morceau absolument sublime est tiré d’un film Japonais "Hitomi" qui remporta une médaille d’argent sur le 800 m en 1928 pour le Japon au JO d’Amsterdam. Mais des compositions aussi magiques que celle-ci , il y en a pléthore. C’est bien simple tout frôle le grandiose dans un style entre Airplay, Toto, Peter Beckett, Little River Band. Si on veut quand même ressortir quelques titres "Tokyo Woman", "Endless Summer", "Say You Love Me", "Wall Me Of The Water" et "Terra" peuvent être citées. Cette dernière propose un refrain d’une beauté immense et franchement rien que pour ce titre il faudrait acheter le CD.

Tous les fans de Westcoast et d’AOR soft doivent avoir cet opus dans leur collection. Un album de cette qualité il est rare qu’en Westcoast de nos jours il en sorte des tonnes.

MUST, MUST, MUST