mardi 31 juillet 2012

Stage Dolls "Stage Dolls" (1989)


Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, le Hard en ce temps-là accrochait ses lilas dans les pays scandinaves comme la Norvège dont sont originaires les Stage Dolls, trois poupées qui ne manquent pas d’attraits.

Après "SOLDIER’S GUN"» paru en 1985, un album hétéroclite témoignage d’un groupe qui cherche encore sa voie, et "COMMANDOS" sorti en 1986 dans lequel ils optent pour un Rock FM prometteur, arrive en 1989 l’album éponyme "STAGE DOLLS" dans les bacs des disquaires branchés. Depuis "COMMANDOS", le trio a adopté sa forme définitive avec l’arrivée à la batterie de Steinar Kroksad qui rejoint Terje Storli (Basse) et Tortstein Flakne (Guitare, Chant). Ce dernier est également le géniteur de la totalité des titres, ce qui le place d’emblée comme un sacré client au concours de la mélodie qui tue : écoutez "Love Cries" par exemple, ou encore "Don’t Stop Believin'", ou même n’importe-quel titre choisi au hasard. Des guitares soutenues mais légères et une voix dans un registre proche de Brian Adams agrémentée d’harmonies vocales omniprésentes (6 choristes se partagent la tâche) et vous obtenez l’environnement idéal pour délivrer un album Hard FM de première bourre avec l’apport de claviers assurés par Kjetil Bjerkejtrand déjà entendu pour les connaisseurs avec le groupe TNT.

Mention spéciale pour les refrains "Still In Love", "Mistery" & "Lorraine" que je vous défie de ne pas entonner au plus tard dès la seconde écoute.

mardi 17 juillet 2012

Chasing Violets "Outside Heaven" (2012)


Le 1er album de Chasing Violets tant attendu par les amoureux d’AOR sort aux USA en ce maussade été 2012. Pour avoir eu la chance d’écouter ce bijou en avant-première, il est clair que cet album va marquer un tournant dans le monde de la Westcoast, du hard FM et même du rock mélodique. Car en 13 titres soigneusement interprétés, les demoiselles de l’Ouest de la France, Sarah et Mélissa Fontaine, épaulées par le maître AOR, oui le vrai, Frédéric Slama qui a produit l’album, vont éclabousser de leur classe ce "OUTSIDE HEAVEN".

Les 2 jeunes vocalistes Sarah et Mélissa nous font une véritable démonstration de ce qu’est l’AOR : pur et beau, tel qu’on l’aime, procurant d’innombrables frissons. Vous serez illuminés par ces voix suaves, tantôt gorgées d’émotions (notamment sur "Voices In The Wind"), tantôt magnifiques en harmonie complète avec les chanteurs qui secondent ce duo féminin, tantôt rock surtout sur l’énorme "Just Wanna Be Your Heroin" qui clôt l’album de façon imparable. Oui vous l’avez compris, les 2 sœurs ne se contentent pas de chanter divinement, elles ont eu l’intelligence de partager les titres incroyablement mélodiques (composés bien sûr par Frédéric Slama) avec les pointures que sont Göran Edman sur "The Price To Pay" et "Above Suspicion", Philip Bardowell sur "A Hole In Paradise" et "No Margin For Error", Jerry Hludzik sur "Hold Back The Dawn", Dane Donohue sur le fantastique "Voices In The Wind" et Rick Riso sur "No One’s Gonna Hurt Me Anymore".

N’oublions pas non plus les guitaristes émérites qui officient sur cet album de folie : Tommy Denander, Paul Sabu, Frédéric Slama, Christian Tolle, Robert Säll, Joey Summer, Michael Landau, Bruce Gaitsch, bref la crème des musiciens internationaux. Pour donner un peu plus de précisions sur les titres calibrés AOR, mélodiques à souhait, tantôt Westcoast tantôt très FM, mais toujours très percutants, disons que c’est un savant dosage de Journey, Survivor, Foreigner avec en plus une production actuelle énorme, je le répète. Au niveau vocal, on pense aussi indéniablement à Fiona voire à Robin Beck, ce qui est plus qu’une référence. Les intros sont fabuleuses, rythmées, alléchantes et les refrains pour chaque titre vous restent en tête montrant le savoir-faire du compositeur. Mais surtout, les 2 sœurs ont su se surpasser pour donner à ces titres un impact mélodique digne des plus grands disques du genre. Et que dire de la reprise d’AOR de "You’re My Obsession", ce titre devient à lui seul un classique, rehaussé par la performance vocale de nos demoiselles.

Penchez-vous dès que possible sur ce pur joyau et la découverte de ces 2 voix féminines qui j’en suis sûr vont irradier la scène AOR de leur talent et souhaitons-leur toute la réussite possible, ce disque est d’hors et déjà magique ! Un seul mot : SUBLIME, Mesdemoiselles !!!